Les sismologues prévoient pour la première fois une éruption sousmarine

first_imgLes sismologues prévoient pour la première fois une éruption sous-marineDes sismologues américains affirment avoir, pour la première fois au monde, réussi à prévoir avec succès, il y a maintenant cinq ans, l’éruption d’un volcan sous-marin dans l’océan Pacifique.Depuis plus de dix ans, le géologue Bill Chadwick et le géophysicien Scott Nooner surveillent un volcan sous-marin, l’Axial Seamount, situé à 400 kilomètres des côtes de l’Oregon, dans le nord-ouest des Etats-Unis. En 2006, ils avaient publié une étude dans laquelle ils annonçaient que le volcan entrerait en éruption avant 2014, une fois que celui-ci serait rempli de magma.À lire aussiPourquoi l’eau des océans est-elle salée ?Or, l’éruption a effectivement eu lieu avant la date prédite puisqu’elle s’est produite le 27 juillet dernier, rapporte TV5monde. Pour affirmer cela, les scientifiques s’étaient basés sur des mesures de pression sur le fond de l’océan qui indiquaient que le volcan enflait. Ce dernier a grossi de 15 centimètres par an, ce qui signifiait que le magma montait progressivement dans la cheminée et s’accumulait sous son sommet.Du magma déversé dans l’océanA son éruption de 1998, l’Axial Seamount a entraîné une chute de 3,2 mètres de sa caldera, la cuve qui contient le magma, conduisant à l’éjection d’une partie du magma dans l’océan. C’est à ce moment-là que les deux spécialistes ont prédit que le volcan serait de nouveau prêt à entrer en éruption, quand sa caldera serait à nouveau remplie de magma et qu’elle retrouverait ses niveaux de 1998.”L’éruption d’un volcan est particulièrement difficile à prévoir et les volcans sous-marins sont encore moins connus que ceux se trouvant à la surface du sol”, explique Bill Chadwick. “Avoir pu surveiller le volcan Axial Seamount et déterminer qu’il allait entrer en éruption dans peu de temps est assez emballant”, ajoute-t-il. “Il s’agit du seul volcan sous l’océan dont la déformation de la surface a été surveillée et mesurée durant un cycle complet d’éruption”, note Scott Nooner.Le 10 août 2011 à 18:41 • Maxime Lambertlast_img

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

';